Wednesday, 25 November 2020

Venez participez à cette nouvelle mission associative

 

Je veux créer un bar associatif avec librairie, un lieu pour l'amitié et la socialisation des gens qui ont envie de sortir de chez eux. C'est aussi un café-librairie sympa où les gens de passage apprécieront de faire une pause. 

Ce sera dans le Morbihan. 


Le lieu que je veux créer avec une équipe est donc voué à l'amitié. Je veux que l' "ambiance village" soit dynamisée afin que les gens aient l'opportunité de vivre des moments de simplicité et de dignité. Qu'ils se rencontrent, qu'ils trouvent des amis, de la joie. Qu'ils se sentent utiles avec leurs connaissances et compétences s'ils le souhaitent. Grâce à tel lieu convivial, certains pourraient même se marier, qui sait. Souvenons-nous qu'autrefois (il n'y a pas si longtemps) les traditions et festivités étaient de toute évidence garantes de liens qui rassemblaient les peuples au centre des villages et même des villes. Puis les gens se disaient bonjour en se croisant, etc. 

Nous avons le devoir de rendre le monde petit dans un mode de vie complètement globalisé, tourné vers l'aspect mondial et virtuel, mais de moins en moins communiquant d'un point de vue local, malheureusement. L'intelligence sociale commence à manquer. A nous donc de lutter contre les conséquences de la perte de proximité et de confiance. 

Autrement dit, le mode de vie de nos sociétés diminue les relations humaines, créent d'immenses cloisonnements, l'isolation de nombreuses personnes, des plus jeunes au plus âgées. Créons donc des opportunités de joie, de rencontre, de créativité, d'amitié. 


Non seulement j'entrevois un lieu sympa où l'on peut boire un verre, discuter, lire, acheter un livre pas cher (livres d'occasion et livres d'auteur de la région), mais des activités pourront être proposées par les volontaires. Par exemple des cafés-philos, des jeux de société, films-débats, etc, selon ce qui est proposé et qui est réalisable. 

Sur le long terme, le budget permettrait, à l'idéal, de financer des logements pour des petits séjours de repos pour les personnes en détresse, souffrant de solitude par exemple. Il peut s'agir aussi de personnes qui souffrent d'inactivité et ont besoin d'un lieu serein pour faire un discernement sur leur quête professionnelle. C'est un sujet important car nous aimons défendre la dignité des talents et potentiels qui cherchent un chemin de réalisation. 

 

Ce projet est fort, bien enraciné, surtout dans le réalisme et le pragmatisme ; les lignes sont tracées, le plan prévisionnel de départ est calculé. 

A présent, il est temps de tout mettre en oeuvre pour le réaliser. C'est très enthousiasmant. Imaginez-vous la joie qui rayonne de ce lieu et des personnes qui s'apportent mutuellement du bonheur. 


Votre participation active à cette mission est la bienvenue ! 

Des réunions seront proposées. Inscrivez-vous !  


Lieu : aux environs d'Hennebont ou de Baud. 


Merci de me contacter via email : 

lynn.silvia.fr@gmail.com

Vous pouvez laisser votre numéro de téléphone si vous le souhaitez pour que je vous rappelle. 


Symbole de Joie

In English :  

I want to create an association bar with a bookshop, a place for friendship and socialisation. It is also a nice café-bookshop where passers-by or travelers will appreciate a break.

It will be located in Morbihan.


The place that I want to create with a team is therefore dedicated to friendship. I want the "village atmosphere" to be alive again so that people have the opportunity to experience moments of simplicity and dignity. That they meet, that they find friendship, and joy. Let them feel useful with their knowledge and skills if they wish. Thanks to such a friendly place, some might even get married, who knows. Let us remember that in the past (not so long ago) traditions and festivities were obviously bringing people together in the center of villages and even towns. And people would say hello to each other as they passed each other, etc.

We have a duty to make the world small in this completely globalized way of life, lost in a global and virtual aspect, with a declining local communication in real life, unfortunately. Social intelligence is failing. It is therefore up to us to fight against the the loss of proximity and trust, with its consequences. 

In other words, the way of life of our societies massively weakens human relationships, it creates immense partitions, the isolation of many people, from the youngest to the oldest. Let us therefore create opportunities for joy, meetings, creativity, friendship.


Not only do I see a nice place where you can have a drink, chat, read, buy a cheap book (second-hand books and author's books from the region), but activities can be offered by the volunteers. For example "café-philo" (thematic public discussions), board games, films followed by a discussion, etc., depending on what is proposed and what is feasible. 

In the long term, the budget will ideally finance housing for short retreats for people in distress, suffering from loneliness for example. It can also be for people who suffer from inactivity and need a serene place to make a discernment about their professional quest. It is a subject that comes up often because we like to defend the dignity of talents and potentials who are looking for a way of achievement. 

 

This project is strong, well rooted, especially in realism and pragmatism; the lines are set, and a financial and growth forecast was established. 

Now is the time to do what it takes to achieve it. 
It is so exciting ! We have all reasons to feel enthusiastic. Imagine the joy that radiates from this place and the people who bring each other happiness.



Your active participation in this mission is very welcome!

Meetings to come soon. Please contact us and register! 


Location: around Hennebont or Baud. 



Please contact me via email:

lynn.silvia.fr@gmail.com

You can leave your phone number if you want me to call you. 




Le revenu universel pour bientôt ?

Vous avez dit "revenu universel"?
Nous venons d'apprendre la sortie imminente du livre du pape François. Il y aborde le sujet du revenu universel, lequel est une nécessité d'après lui.

J'y ai réfléchi et j'ai bien peur que telle mesure encourage l'hyper-capitalisme pour pouvoir la financer. Je trouve qu'il faut surtout revoir les schémas de l'emploi pour qu'il y ait une adaptation au cas de chaque personne, avec ses désirs de réalisation, ses talents, ses besoins, ses éventuels handicaps. 

La valorisation du mi-temps est LA solution pour garantir le partage de l'emploi, affaiblir la bataille du chacun pour soi, et donner du temps à sa famille ou à la vie de l'âme en tous les cas. Les Pays-Bas ont compris cela depuis longtemps. Le pape François affirme par ailleurs que le mi-temps est plus judicieux.
Soyons honnêtes, des machines à produire des euros du matin au soir ne peuvent pas approfondir le lien à la vie et nourrir l'âme. Encore pire si elles exécutent des tâches répétitives toute la journée et durant des années, et n'apprennent rien de nouveau qui challengerait l'intelligence adaptative. Je précise que l'adaptation ne veut pas dire "s'obliger à se conformer à" (en écrasant ou compressant sa personnalité").
Soyons honnête, sous le contrat social machiniste, comment croire en l'humain s'il demeure à jamais superficiel et catégorique (entre les étiquettes, la dureté compétitive et le machinisme)?

Quant à l'idée de valoriser le travail bénévole qui est un vrai travail à partir d'un nombre d'heures, le pape François a complètement raison. Cela donnerait enfin de la dignité à ceux qu'on traite de parasites de la société alors qu'ils consacrent beaucoup d'heures dans le service pour le bien commun, en attendant de trouver un emploi adapté. Le travail associatif est par ailleurs très enrichissant humainement parlant, puis la créativité et les compétences sont à l'œuvre, pouvant aussi servir de parcours qualificatif.

C'est en sachant se remettre en question face à la réalité que l'on devient intelligent. Le mode de vie et de fonctionnement de notre sociétés est désuet, dépassé. C'est une société de l'isolement de la personne, du non-respect de la sagesse des vieux (on s'en débarrasse facilement en les envoyant dans des instituts), de l'hypnotisme par les écrans (lavages de cerveaux subis et choisis), du sens faible de la famille, de l'ambition personnelle et calculatrice, du protectionnat du petit monde personnel, de l'éducation par la peur subtile, de l'asservissement de la planète Terre. Il serait temps d'arrêter de se dire humaniste quand on crée des plaies. Si le social foisonne et coûte cher, c'est parce qu'on crée des malades. On injecte continuellement des soins sur des plaies que l'on continue de creuser.
Le changement est urgent et nécessaire. Il a largement commencé dans les esprits qui sont passés à autre chose mais sont impuissants devant l'aberration mondialisée. 

Voici donc des articles qui viennent d'être publiés sur cette nouvelle : 


https://www.la-croix.com/Religion/Le-plaidoyer-pape-Francois-revenu-universel-2020-11-23-1201126250



👍 FOLLOW ME ON INSTAGRAM