Tuesday, 6 April 2021

Les joies de la pensée libre et autonome



Les joies de la pensée libre et autonome


Plus on active l'esprit critique et l'on écoute son intuition, et plus on élève sa conscience. 
Avec une lucidité toujours plus sensible, on a alors de moins en moins besoin de sécurités apportées par le groupe, à savoir les idéologies, doctrines figées, opinions biaisées, dogmes, superstitions en tous genres. 
L’axe central est le sens de la vérité. Peut-on dire qu’on est toujours en capacité d’être en vérité ou que tout le monde puisse l’être ? Il semble bien que non, puisqu’on veut parfois se raconter des histoires, mettre dans la tête les filtres qui nous arrangent. C’est surtout par habitude puisque la société de l’image et de la surconsommation nous met des idées en tête. Cependant, seule la vérité libère. Et plus on aime la vérité, plus on est lucide, et plus on a le privilège de devenir maître, maître de soi. C’est alors qu’on peut parler de véritable pensée libre et autonome.
 
On entend dire que les plus lucides vivent un sentiment de solitude. C’est vrai mais pourquoi ? Parce que les humains de notre société industrielle commencent à peine à remettre en question ce que nous prenons pour acquis. Alors ceux et celles qui se sont réveillés forment une minorité. Le fait de ne point adhérer à des groupes idéologiques ou à une vision commune de ce que devrait être la vie est une marque de courage. En effet, en état seul, en se tenant debout tout seul, on ne dépend pas de l’approbation de l’entourage, on peut même être incompris, voire mis à l’écart à cause d’une vision de la vie qui diffère. Quand on se tient debout tout seul, le surmoi idéologique du groupe n’a pas beaucoup d’effet. En tout cas, les penseurs autonomes feront des choix conscients. 

Le grand avantage pour un autonome, malgré un éventuel sentiment de solitude, c’est que l’intelligence s’affine parce qu’il puise dans ses propres ressources la compréhension de la vie et du monde. C'est donc bien le marqueur de la capacité de se faire intimement confiance, confiance en son jugement, en son bon sens. C’est la capacité de sentir clairement ce qui est juste.  Ainsi on ne court pas le risque de se plier aux volontés de quelqu’un d’autre qui bousculerait votre intégrité. Dès lors que quelque chose ne parle pas à notre cœur, il faut mettre le frein. 

L’autonome est un aventurier de l’esprit. Il n’a pas peur de sortir des sentiers battus, car c’est plus fort que lui. Il semble même que ce soit un devoir pour l’être humain de découvrir la vie, la démasquer, en étant maître à bord de son bateau. 

Le monde ne serait-il pas plus mature et harmonieux si les gens étaient encouragés à exploiter librement leurs facultés multiples et leur intuition ? Un monde où l’on n’a pas à se vendre et où l’on préserve son intégrité sans concessions ? 

Tout est déjà dans l’enfant. Notre perception fine des choses, surtout notre lien au vivant, sont particulièrement accrus durant notre enfance en comparaison avec notre perception d’adulte, devenue (trop) sélective. Préservons cette fraîcheur innocente et cette curiosité insatiable.  

Les autonomes ont conscience de leur force d’âme. Ils font le tri selon leur appel intérieur, inspirés par ce qu'ils sentent comme étant juste et logique. S'ils travaillent dans de hautes sphères, ce sont des innovateurs. 

Ces esprits-là sont rassurants, dans le fond. 


Un petit bémol pourrait s’immiscer dans l’attitude du « rebelle à tout prix », la personne qui n’a pas trouvé sa force d’âme et son intuition mais qui se rebelle pour l’art et la manière. C’est là cultiver une image de soi, une caricature. Dans ce cas, on se dit "électron libre" mais l’est-on vraiment ? Lorsque nous sommes encore dans une phase où nous manquons de rationalité et d'enracinement, nous sommes instables, mais nous le cachons avec le masque caricatural du rebelle. Quant à l’inverse, la personne trop rationnelle, elle ne saurait faire sans une sécurité renforcée. On se dit rationaliste mais l’esprit ressemble à un carré ; il ne laisse aucune place à la question abordée par exemple par Einstein, Gandhi et bien d'autres : Dieu. Une autre forme de sécurité à carré fermé est celle donnée par les doctrines qui dynamisent des systèmes de superstitions. Ces systèmes sont bien armés, ils n’invitent pas le doute et ils sont impressionnants car un manquement à leur pratique ferait sentir la menace de l’enfer. 

Les idéologies fonctionnent comme un surmoi qui pense à votre place et vous infantilise. Où est la réflexion et l’autonomie dans ce cas ? Comment espérer devenir un peuple d’individus matures et responsables ? 

Les penseurs autonomes sont des consciences ouvertes. Ils se laissent aller à un peu de folie pour oser explorer la réalité, l’imagination, la créativité. La conscience ouverte est inspirée par la quête de vérité, telle qu'elle est, et non celle qui l’arrange. C’est peut-être une quête sans fin, mais qui apporte ses éclairages le long du chemin. Le chemin, il faut le vivre. 

Il y a plus d'humilité dans le questionnement que dans l’opinion trop affirmée. Il y a plus de sagesse lorsque nous sommes conscients que nous ne sommes pas dans le monde pour prouver que nous savons, mais que nous y sommes pour apprendre ce que nous ne savons pas. Nous nous souvenons alors d'une parole de Jean Piaget : "l'intelligence ce n'est pas ce que l'on sait, c'est ce que l'on fait quand on ne sait pas". 

Les esprits autonomes ne se figent pas dans des croyances d'emprunt en vue d'une stabilité psychologique, car ils sont stables en eux-mêmes, enracinés dans une force d'âme, tout en dynamisant les transformations nécessaires. C'est cela l'aboutissement d'un réel apprentissage qui ne s'arrête jamais. S’interroger, se remettre en question quand nécessaire... 
L’opinion facile, quant à elle, n’a aucun bien fondé. Elle découle d’un esprit paresseux qui prend des raccourcis. L’esprit non autonome n’est pas fluide ou souple, il est résistant, figé, sclérosé. Il est passif devant ses propres croyances, ses acquis, conditionnements et quelque surmoi idéologique.
  

Pierre Curie communiquait, pour définir la pensée autonome, l'image de la toupie : elle tourne sur elle-même produisant sa propre énergie. Il prônait cette aisance de penser par soi-même. Il était ainsi, incapable de suivre les protocoles de l'école, peu enclin à se laisser conditionner, en mémorisant sans se poser de questions. Avec son esprit contemplatif, il avait besoin de prendre du temps pour explorer chaque sujet et les éléments qui le composent. Il passait parfois pour lent, mais c’était simplement un incompris. C'est pourquoi il a fallu que ses parents l'instruisent à la maison jusqu'à qu'il fût prêt à passer le bac en candidat libre à l'âge de 16 ans. Cela lui a évité l'échec et il a donc pu intégrer la Faculté des Sciences à Paris. Il a innové en alliant recherches fondamentale et expérimentale. Avec son épouse Marie, il reçut le prix Nobel de physique en 1903 pour leurs découvertes en radioactivité. D’après Marie Curie, l’école traditionnelle aurait pu conduire Pierre Curie à la restriction de ses potentiels et donc à l’échec intellectuel. 
Après la tragédie de la mort de Pierre Curie à l’âge de 47 ans, Marie fonda, avec l’aide de ses chers amis et collègues, une « coopérative scolaire » pour offrir à leurs enfants l’opportunité d’apprendre avec cette liberté nécessaire de penser, d’explorer, de chercher. Cette aventure dura quelques années, très mémorables d’après les témoignages des anciens élèves. 
 

Oui, l'effet toupie me plaît bien. 
Debout la toupie ! 





Les Carnets de Lynn ©2020 Droits d'auteur réservés 







___________________
keywords:
#pierrecurie
#mariecurie
#penséeautonome
#jeanpiaget

Monday, 5 April 2021

Les personnes douées et lucides


Quand le monde veut vous faire entrer dans des cases alors que votre esprit ne peut pas se laisser compresser



avril 2019


Nous avons le devoir de le dire, l'annoncer, le dénoncer même, un certain nombre d'enfants et adultes doués, profondément sensibles et lucides ont tendance à ramer pour se faire une place dans le monde. Combien vous diront qu'ils ne se sentent pas bienvenus ici-bas, ayant la sensation d'être comme des étrangers incompris ? 
Il serait grand temps que la société reconnaisse ces intelligences atypiques et qu'elle veille à leur intégration sociale (éducation et profession), cela sans essayer de les forcer à se sur-adapter et à se dénaturer. 

Devant tel paradigme d'étrangeté et l'expérience du rejet connue par certains individus, vous ne serez peut-être pas étonnés s'ils décrètent qu'ils sont d'un autre monde. Auraient-ils préféré être sur une autre planète, dans un monde où les consciences sont plus évoluées? Certainement. Mais en attendant, il faudra apprendre à apprécier cette vie terrienne. Si nous sommes ici, ce n'est pas par hasard. 


Facile à dire, je sais. Si vous êtes actuellement en souffrance, vous avez peut-être du mal à croire qu'on puisse avoir une vie merveilleuse ici-bas. 

Nous pouvons avoir grandi dans des environnements peu propices à notre réalisation personnelle, nous pouvons avoir été souffrants, énervés, marginalisés, restés sur le côté de la route de la société, il n'empêche que nous pouvons toujours nous mettre en marche, à petits pas, même un par jour. 
Quand bien même nous nous sentirions désolés de n'avoir point fait le nécessaire pour suivre des cursus qui correspondent à nos facultés, nous avons des ressources insoupçonnées. Nombreux sont les exemples de personnalités qui se sont fabriqué des vies extraordinaires sans diplômes universitaires par exemple. Elles ont démontré à quel point l'humain est capable d'imagination et de créativité... 

Quel que soit votre âge et votre situation, ne croyez pas que vous en êtes au ratage total. Ne l'oubliez pas, la vie a des ressources étonnantes. Nous avons tous des ressources insoupçonnées. Il s'agit simplement d'accepter sa propre beauté intérieure, source de rectitude et de force d'âme. 


Que dire des rêveurs frustrés ou des voyageurs en quête de fuite de la réalité ?
Parfois rêveurs, certains individus d'une grande intelligence s'imaginent dans des métiers de pointe alors qu'ils n'ont pas les diplômes et la maîtrise des connaissances requises. Ils mettent leur énergie et leur pensée sur des idéaux qu'ils regardent de loin. Ils se comportent en rêveurs frustrés. À moins de percer en tant qu'autodidactes, entretenir des fantasmes jusqu'au bout n'est que perte de temps. 
Il est vraiment dommage de s'enfermer dans des fuites. Et dire que des gens passent leurs journées sur des jeux vidéo... 
Quand vous rencontrez telles personnes, vous vous dites qu'il serait temps qu'elles grandissent et qu'elles se fassent une vie, une vraie, au lieu de la penser. 
Et vous n'aurez pas tort. On comprend le désir de fuite, mais quand même... Quel gâchis!


J'aime le pragmatisme. J'avoue cependant que j'ai été un peu comme ces personnes. Dans le passé, j'ai rêvé de ce que je ne pouvais pas avoir. Cependant, motivée par des désirs de grandes réalisations, j'ai accompli des choses originales, par exemple l'écriture d'une pédagogie pour les collèges, que j'ai transmise à un conseiller du ministre de l'Éducation nationale, sur rendez-vous. De temps en temps, je faisais des petites choses audacieuses de ce genre. Et j'en ferai encore, car en tant que citoyens, nous ne devons pas nous gêner pour transmettre des idées pragmatiques... C'est même un devoir d'État. 

Rien de tel qu'une vie stable cela dit, notamment quand on la choisit ! En effet, on apprécie de savoir sur quoi compter. Les idées c'est chouette, ça peut servir aux autres, mais c'est un long travail qui ne reçoit point salaire, sauf quand on a le privilège d'en faire un métier. 

Alors que faire quand vous avez le don des bonnes idées, poussé par votre extraordinaire lucidité? 

Il est difficile à ces âmes d'aller s'ennuyer sur d'étroits rivages quand ils pourraient contempler de vastes et splendides paysages. 

Esprits vifs et passionnés, ils ont une énergie à revendre, des exigences élevées et l'inconvénient d'une mémoire émotionnelle forte. Ces propensions peuvent poser problème à ceux et celles qui sont bloqués dans de drôles de dilemmes pouvant être anxiogènes. Si les chevaux de l'intelligence ne sont pas canalisés, on sait ce que ça donne. Tant d'énergie avec comme base le sentiment amer de l'échec, c'est encore voué à l'échec. Ça tourne en rond. C'est contre-productif. 
Puis il y a cette tentation de faire des choses pour prouver qu'on est quand même quelqu'un de bien et qu'on n'est pas un raté ou un "branleur". 
D'abord, il faudrait se rendre compte qu'on n'a vraiment rien à prouver. On n'est pas né pour prouver quelque chose. Avoir à prouver... quelle tension ! Ce n'est pas reposant, c'est même maladif. Par contre, penser et agir dans un état de paix, c'est beaucoup mieux. Le ton de vos dialogues change, c'est comme une musique qui s'adoucit. 

Tout de même, que se passe-t-il quand on est mené par des états de frustration? J'observe les situations suivantes : 
Soit on fait un métier duquel on n'est franchement pas fier, du genre peut-mieux-faire, et l'on essaie de se justifier en se gonflant de par ailleurs, comme pour se rattraper, et l'on fait comme la grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf (allusion à la fable de La Fontaine), soit on est chômeur, on traîne, et l'on dit que c'est la faute de la société ou de tous ces abrutis, etc. 
Ce sont des cas que l'on retrouve assez régulièrement chez les personnes douées mais qui vivent comme des sous-douées, si vous me passez l'expression. 


Bref, je dirais qu'il n'y a pas que le monde professionnel dans la vie. Il y a l'amour aussi, nourriture non négligeable, il me semble. De plus en plus de bouquins et de vidéos YouTube vous disent qu'il suffit de vous aimer vous-même et que c'est bon, vous n'avez plus besoin de personne. Waw! Quelle trouvaille! Ce sont des génies, les gars (ironie, vous l'avez compris). Alors okay mais allez dire ça aux enfants qui apprennent chaque jour de leur existence qu'ils n'ont pas la permission d'être qui ils sont à leur manière, avec leurs dons, leurs perceptions, leur lucidité, leurs questionnements. À présent imaginez comment l'enfant "cassé" devient adulte... Il aura développé un système de croyances induit par l'incapacité de se faire aimer, coupable de ce qui n'est pourtant pas de sa faute. 

Alors apprendre à s'apprécier soi-même, oui, mais pas sans les autres. L'humain se construit au contact des autres.  
Vraiment, je crois que l'accueil de l'Autre tel qu'il est, c'est hyper important pour qu'il soit une âme debout. Chacun a besoin d'amour et de reconnaissance pour grandir. Et d'un cadre bien-sûr. Amour et discipline vont de pair. L'enfant attend cela pour apprendre à travailler en vue de développer sa quête. Il a besoin d'avoir confiance en lui et de poursuivre ses objectifs. 
Patience et persévérance toujours! Valeurs démodées à l'heure où l'on fait croire que tout est apporté sur un plateau en quelques secondes. Ainsi on réclame des droits et on oublie le sens du devoir. 
La génération d'enfants gâtés ne fait pas bon ménage avec amour durable et relations sincères. 


L'écoute, le soin attentif, c'est primordial. Non seulement il y a des gens qui ne savent pas écouter (parce qu'ils veulent que ça aille dans leur sens ou bien parce qu'ils n'ont pas le temps, ou encore parce qu'ils n'ont pas appris), mais toute institution crée des cases, des étiquettes, des mythes, superstitions et croyances. Alors dites-moi comment les enfants lucides et vifs d'esprit pourront trouver leur place dans ce bordel si ce n'est en se mentant à eux-mêmes? 
Comment faire semblant d'apprécier des idées illusoires? Dur dur... 

Yuval Noah Harari a très bien expliqué dans son livre Sapiens: A Brief History of Humankind quel était le berceau de notre humanité. Ce sont bel et bien des mythes (dont certains sont rocambolesques) qui ont organisé la sédentarisation des peuplades dans une espèce de tradition idéologique sur laquelle tout le monde s'accordait et se reconnaissait. Notre société vient de là. À mon humble avis, elle a besoin de faire quelques révisions.  
Je fais un bond dans l'histoire. Après le cartésianisme, le rationalisme qui analyse tout (l'analyse procède en disséquant les parties d'un tout) et rejette tout ce qu'on ne voit pas avec les yeux d'humain, le monde dit moderne est tombé dans le désenchantement. 
Désenchantement du monde? Oui, malheureusement et heureusement. 
Malheureusement, parce que la montée de la fragmentation, de l'individualisme, de l'image (médias) et du consumérisme sont devenus les nouveaux mythes de notre civilisation et ils ne font pas bon effet... Vous avez pu faire moult constats: perte du sens de la famille, de l'entraide, de la parole donnée, du respect des anciens, l'isolement des personnes, etc. D'autres idées? Continuez la liste. 
Si l'on résume cela en peu de mots, il s'agit de perte de sens tout court. L'ontologie du réel a du mal à se frayer un chemin dans un monde désormais superficiel et voué à mille divertissements inventés par des commerçants toujours plus astucieux. Car il faut bien qu'on gagne sa vie, comme on dit. 
Heureusement, la perte de magie enchanteresse était peut-être un mal salutaire et inévitable. Il y a eu tellement d'abus commis par des autorités servant de surmoi aux braves consciences... Il y avait trop de superstitions et pas assez de rationalité. 


Hommages à André Brahic (1942-2016), astrophysicien français, qui participa activement au réenchantement du monde grâce à la science qui nous émerveille et déconditionnera peu à peu les foules des superstitions et de l'obscurantisme, disait-il. 


André Brahic


Ce qui nous intéresse ici, c'est que la société permette aux gens de développer leur propre intelligence et leur conscience, de manière à approfondir le lien à la vie, au monde, à soi. Je crois sincèrement que dans ce cas, un gain de sagesse serait possible. 

C'est cela l'avantage de l'individualité positive engendré par le mouvement des Lumières et de la Raison. Je me réfère ici à une forme d'individualisme qui n'est pas à confondre avec l'individualisme forcené. Il s'agit de la permission d'être soi: une conscience autonome et responsable. 

Et si l'on est un X-man, alors on est un X-man. Ceci est une métaphore et elle suggère qu'il est logique et juste de laisser vivre les humains avec leurs qualités et leurs forces mais aussi leurs limites du moment (rien n'est figé). Et justement, plus vous les forcerez à entrer dans des cases, plus vous les handicaperez. Même s'ils mettent un masque et tentent de se normaliser, même s'ils réussissent dans la vie et dans les apparences, ils bouillonnent à l'intérieur et ça finit par leur éclater au visage tôt ou tard. Le plus tard serait sur leur lit de mourant, à l'heure du bilan. 

Si nous sommes semblables par le génome Homo sapiens moderne, nous sommes cependant singuliers et donc uniques. 
N'essayez pas de copier les autres ou de croire en quelque chose sans avoir vérifié. Soyez chercheurs de vérité. C'est ainsi que l'on devient des hommes et femmes de conscience, prêts pour le grand réveil. 
Le monde pourrait ainsi se réenchanter... 


J'ai foi dans les gens qui ont une force d'âme assez grande pour être autonomes et honnêtes. Il s'agit d'une rectitude qui me plaît bien. Ils osent être seuls à avoir raison face à un groupe d'individus, et ils ne plient pas. L'abbé Pierre prônait telle posture. Ils nous y encourageait. 

Eh bien, les gens fragilisés par une vie de solitude à cause de leur lucidité et de leur intellect ont de la chance dans le fond: ils finissent toujours, ou presque, par se redresser et se trouver bénis par la vie. L'équilibre revient en force et là, tout est possible. 

En attendant, ne nions pas les souffrances que sont les leurs. Il n'est pas rare que l'idée du "soulagement ultime" traverse l'esprit de certains d'entre eux: le suicide. Mettre fin à sa vie s'avère être une difficile décision, car toute personne est en droit de penser avec conviction qu'elle est quelqu'un de bien, d'extraordinaire et qu'elle porte en elle quelque chose de sacré. C'est pour cette raison qu'il est dommage de commettre le suicide. Dans le fond, le souffrant doit le savoir mais à un certain stade, la vie sur Terre lui semble intolérable et vouée à l'échec quoi qu'il en soit, notamment dans les domaines relationnel, affectif ou professionnel, ou encore les trois simultanément. 
Qui pourrait dire que tel ou tel mérite de disparaître? ou qu'une belle personne ne soit pas estimable? Pourtant, il semble que le monde ne veuille pas ou ne puisse pas reconnaître les qualités là où elles sont, puisque c'est la rentabilité du marché qui importe... C'est la capacité de chacun à s'adapter à la loi du marché qui est valorisée. Donner le temps aux enfants de s'initier à la vie, cela ne fait pas partie des priorités. C'est une vraie contradiction quand on pense que l'intelligence, c'est le savoir être et le savoir vivre! 

Le monde tel que nous le connaissons dans nos contrées dites "civilisées", vous demande de correspondre à des schémas qui ont été conçus pour une majorité qui rapporte... Encore une fois, nous sommes dans la rentabilité du marché. 

Je me souviens alors du très apprécié Ivan Illich (1926-2002), sociologue, scientifique et prêtre anticonformiste. Voici un de ses aphorismes: "L'école est une agence publicitaire qui nous fait croire que nous avons besoin de la société telle qu'elle est." (Une société sans école, 1971) 

Ivan Illich

Si j'avais des enfants, j'avoue que cela m'attristerait de limiter leur vie à la préparation perpétuelle du futur dans une usine à savoirs livresques, où ils seront évalués par rapport à leur capacité de répondre à ce qu'on leur impose. Leurs propres curiosités et questionnements seraient toujours remis au lendemain. 
Pas étonnant que certains s'amusent en classe au lieu d'être attentifs ou que d'autres s'y endorment. Peut-être aiment-ils apprendre, mais pas dans la contrainte scolaire (usine). 

Le problème est l'intégration sociale des divergents lucides qui n'ont pas réussi à s'insérer dans le système. Des efforts sont à faire pour que toute personne se sente bienvenue dans la société et ait accès à une fonction qui ait du sens. Puis la société a besoin d'originaux et d'innovateurs. 

En attendant, de nos jours beaucoup de gens dont l'excellence est indéniable ne parviennent pas à se rendre utiles tout en gagnant un salaire. Ces minorités se débrouillent pour survivre, avec leur pensée divergente et un autre rapport à la vie, un sens de la vie qui ne correspond pas à l'idée généralement admise. Par exemple le monde des faux-semblants, l'obéissance aveugle, la combativité pour la survie individualiste au détriment de l'intérêt général. 

Le divergent ne vous pose-t-il pas un défi avec cette interrogation: au nom de qui, au nom de quoi les humains font tout ce qu'ils font? Par qui les règles ont-elles été imposées pour que nous soyons obligés de les suivre et oublier qui nous sommes?
Il est peut-être plus facile d'oublier qui l'on est, pour certaines personnes, mais cet exercice est bien difficile pour un être qui aime le sens, la profondeur, la vérité, animé par la passion de la vie. Il sent que la vie l'appelle, la vraie. Mais où aller dans ce cas? 


Albert Jacquard (1925-2013), célèbre généticien et humaniste français, prenait la défense des laissés-pour-compte de la société (terme qu'il employait). Il a exprimé l'urgente nécessité d'innover dans tout le système éducatif, et il a remis en cause les dogmes sur la définition de l'intelligence. 

Albert Jacquard

Son interview 
"On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux" :

Son discours "la vraie intelligence" :


Alors n'oublions pas: la société, c'est nous! Chacun à notre mesure, nous pouvons agir dans nos communes, en nous insérant dans la politique, l'organisation des écoles, des collèges, des entreprises, la vie municipale, etc. 


Masque social, compétition, comparaison, normalité, homogénéité, peur de soi, peur de l'Autre... ce sont de vils facteurs anxiogènes qui ne feront pas grandir l'Homo sapiens
Par contre, sagesse et science sont des vecteurs souhaitables d'évolution. La lucidité et le réalisme (ou superréalisme) sont à mon avis les principales postures à enseigner avant de bourrer le crâne aux gens dès leurs plus jeunes années. Forcer des individus à "bouffer" du savoir standardisé, ça n'a jamais rendu personne intelligent. C'est bien connu. Idriss Aberkane fournit beaucoup d'arguments allant dans ce sens dans son ouvrage Libérez votre cerveau - Traité de neurosagesse pour changer l'école et la société


Les intelligents sont des chercheurs, des aventuriers de l'esprit, ils osent le doute pour aller plus loin dans la quête de vérité sur l'Univers, l'espace, le temps et le sens de l'existence. 

Pourvu que nous sachions aussi regarder au-delà des apparences et aiguiser notre regard sur la vie, conscients de nos impacts sur notre environnement, proche et lointain. Tout est relié. 


Pour conclure, je dirai simplement que, si vous vous trouvez parmi la minorité, si vous avez l'impression d'être un "alien", j'espère que vous ne vous nourrirez pas de haine ou de rancunes, voire de désirs de vengeance salée envers les gens qui ne vous ont pas compris, voire démolis. Car en vous nourrissant de haine, vous vous vengez sur vous-mêmes, causant des dégâts sur votre santé mentale et physique à la longue. 
Laissez ces gens derrière, je ne sais où dans les oubliettes, et "move on" comme on dit chez les anglophones (avance, va de l'avant). 
En réussissant votre vie selon l'appel de votre cœur, en devenant des gens joyeux et épanouis, vous aurez pris votre revanche pour vous-même. 


Les Homo sapiens sont ce qu'ils sont ; on fait avec, de près ou de loin, en gardant à l'esprit qui l'on est. 
J'estime que l'on doit être soi, sans concessions. Quand on se laisse glisser dans le monde des concessions, on devient corrompu, on manque de loyauté envers soi. Alors on marche bizarrement, un peu comme si l'on avait mal au derrière... Pourvu que cela ne devienne pas une habitude. 
Par contre, si l'on parvient à rester intègre jusqu'au bout, on est un don pour l'humanité. 


Enfin, une question mérite d'être exposée. Est-il possible que des individus aient déjà muté vers une nouvelle variété de l'espèce? À vous de me le dire. Personnellement, je pense qu'il existe un ou plusieurs groupe d'individus assez différents pour considérer telle possibilité. Il se peut que ce soient des individus peu intéressés par le système de récompense ou encore le mimétisme des désirs et besoins. 

Quoi qu'il en soit, il existe une force intrinsèque de la personne autonome, lucide et consciencieuse: le courage. Et si le prix à payer est d'être seul et pauvre, alors ainsi soit-il. "So be it". Après tout, un sage avait dit: 
"A quoi bon vouloir gagner le monde si vous venez à perdre votre âme?"

Mais je suis certaine qu'on n'est pas seul. Si vous avez aligné votre esprit et votre âme, vous êtes dans la rectitude. Et si vous êtes dans la rectitude, la roue de la Providence tournera en votre faveur. Vous tomberez sur des gens qui vous ressemblent. 
Louis Pasteur disait "la chance favorise les esprits préparés". Une condition s'impose cependant: il est nécessaire d'être à l'écoute de son instinct et de son intuition, et de se mettre en mouvement pour aider les choses à venir à soi. 

"Aide-toi et le Ciel t'aidera". 





Lynn Silvia de Curral ©2019 Droits d'auteur réservés


----------------------------------------




#neurodivergent
#hautpotentiel
#complexealbatros

Sunday, 4 April 2021

Quelques dessins



Ceci est une photocopie du dessin que j'avais fait. C'est ma nièce qui avait alors 1 ans et demi.



Un chanteur que j'ai vu à la TV portugaise (RTPI). C'était Chico César.





Abbaye En-Calcat


J'apprenais à dessiner, devant l'écran télé, la pause sur le film "Edward Scissorhands"




Caricature de Gainsbourg faite rapidement en plein cours, classe de 2nde.
Il me reste juste cette veille photocopie
car j'avais offert l'original à ma voisine de cours.



Ca aussi, ça occupe pendant qu'on est en classe.

Thursday, 1 April 2021

La vie des génies: Et si vous étiez concerné…



La vie des génies : et si vous étiez concerné(e)...


Le génie ou l’hyper-lucidité dont vous pouvez être dépositaire a cela de bénéfique que vous connaissez les joies de l'esprit : vous trouvez la vie passionnante et illimitée. Mais ce qui semble être un privilège s'avère être par moments une situation à double tranchant, lorsque vos perceptions vous donnent le sentiment que tout est vain, devant le théâtre d’un monde trop superficiel peut-être. Et la responsabilité, pour ceux et celles qui se chargent de mettre du sens dans ce monde, est parfois pesante. Ils ont envie de légèreté parfois, d'insouciance. 

Le génie créatif dont vous pouvez être dépositaire aurait donc un prix. 

Devriez-vous vous rendre coupable de ce sentiment de vanité ? Non, bien-sûr, car ce sentiment est chose naturelle quand la porte de la perception s'est ouverte. 

Quand bien même vous auriez touché du doigt l'éternité, il faudra s'en retourner au pays des terres basses, là où l'action se déroule, sous l'œil de la sentinelle du Temps. 

C'est alors que vous devenez actif ou passif. Si vous êtes actif, cela signifie que vous êtes acteur donc créateur. Il y a beaucoup à faire, certes, une montagne. Vous pouvez avoir par moments l’impression effroyable que vos empreintes seront toutes petites et insignifiantes, voire inutiles, devant l’immensité de l’histoire de l'Homme. Mais sera-ce une excuse pour ne rien faire ? 


Il est naturel aussi que votre génie vous emporte dans une solitude plus ou moins grande, écrasante parfois. L’âme des poètes écorchés vit souvent entre deux mondes, marchant au bord d’un rift continental dont la profondeur est vertigineuse, ressemblant au néant. 



Et si la mélancolie vous envahit au risque de la folie, souvenez-vous de ceci : Dieu aime les fous. Il aime ceux qui sont assez fous pour vivre, assez audacieux pour exister malgré les hostilités.
Et quel soulagement quand vous réalisez que la folie du génie a ce don d’éveiller le monde parce qu’il est des folies qui libèrent celui ou celle qui en est dépositaire. Après tout William Blake n’avait-il pas raison en disant : «Si le fou persistait dans sa folie, il deviendrait sage» ? 


Génie ? Sage ? Que sont ces mots ? Bien que chaque personne puisse y donner une définition relative, cela en fonction d’une position très relative, je tenterai d’y mettre une définition. 



Le génie - s'il est véritable - est une force de réalisme qui induit un élan de création dans le monde et pour le monde tel qu’il est, sans se faire d’illusion. 



Le sage est celui qui a compris qu’il n’a pas d’intelligence propre à lui-même. Il se fait si petit qu’il a assez de place dans sa coupe pour recevoir l’eau de la Connaissance, parce qu’il n’est pas plein de lui-même. L’eau de la Connaissance est la même chose que la pensée de Dieu, autrement dit, la conscience ineffable qui n’a pas de nom et en laquelle l’harmonie relie le tout en fraternité. 

Qui a bu de cette eau ne sera plus en quête d’autres boissons. Sa seule nourriture est la vie pure et infiniment profonde, sans rien que l’humain puisse y ajouter. 




Quoi qu’il en soit, même par des moments de lutte, les plus courageux continueront leur chemin jusqu’au bout, à la manière de passants qui n’ont que faire des gloires et honneurs de ce monde et qui pourtant auront donné matière à réfléchir, ne serait-ce qu’un peu. 

Souvenons-nous alors du discours de Pierre-Gilles de Gennes (prix Nobel de physique en 1991) reprenant le poème de Jean Daullé:



« Amusons-nous sur la terre et sur l'onde.

Malheureux celui qui se fait un nom.

Richesse, honneurs, faux éclats de ce monde,

Tout est bulles de savon. »





____

Carnets de Lynn ©2020 



=================



Keywords: 
#génie
#hyperlucide
#Pierregillesdegennes
#créativité
#vanité
#williamblake

Wednesday, 31 March 2021

Idées politiques pour l'après-crise - "Le jour d'après"






La France après la crise :

pour une nouvelle orientation politique





Constitution


Modifier certains articles de la Constitution :

Fondée sur les Droits de l'homme et stipulant que les hommes sont tous égaux en droits,
Je propose ainsi l'écriture de l'article 3 sous le titre premier "De la souveraineté" :

"La souveraineté nationale appartient au peuple."
"Les représentants du peuples représentent les intérêts du peuple et les idées des citoyens. Les élus sont au service du peuple et en faveur des droits de la Nature."

Il s'agit d'une démocratie plus directe, par consultation du peuple au sujet des orientations de la politique du pays.

Dans l’article 20 du titre III, je propose la modification suivante:

“Le gouvernement et la commission de citoyens ordinaires déterminent et conduisent la politique de la nation.”

(cela suppose que l’on crée d’abord une commission de citoyens par tirage au sort parmi une liste de volontaires, commission renouvelable chaque année pour la participation du plus grand nombre sans risque d’attachement personnel à quelque pouvoir)

Modèle d’inspiration: l’Islande.


Texte actuel de la Constitution française :


Ne l’oublions pas, le peuple est souverain. Si ce n’était pas le cas, au service de qui et de quoi travailleraient les représentants politiques ?




Ministère de la Transition écologique et solidaire


L'agenda 2030, suite à l'agenda 2021

Respecter dès à présent les 17 objectifs de développement durable auxquels la France s'est engagée. En faire une priorité dans toutes les collectivités territoriales, toutes les municipalités.

La planète nous accueille, et ne nous appartient pas. Nous devons cesser de croire qu'elle est une ressource à exploiter !



Gestion des déchets et gaspillages : objets à usage unique et emballages inutiles

- Interdire la fabrication et l'usage des objets à utilisation unique qui peuvent facilement être remplacés par des objets réutilisables et durables.
Exemples :
masques hygiéniques jetables => en tissu lavable
assiettes, gobelets et couverts en plastiques ou en carton à usage unique => en plastique dur lavable ou en inox.
les kilomètres de nappes de tables en papier => pas de nappe sinon des nappes lavables, des surfaces de table lavable. 

Denrées alimentaires, rayon de produits frais : proposer aux clients d’amener leurs propres boîtes, que le vendeur va soupeser avant d’y déposer viande ou poisson par exemple, et de peser. Résultat: économie de tonnes de papiers et de plastique à usage unique accumulées dans les déchetteries françaises.
Pour les personnes qui fument : le renouvellement des cigarettes et cigarillos dans des boîtes durables. Le nombre de boîtes jetées est considérable. Action logique qui s’impose: revenir avec la boîte et la charger. 
Etc...


Protection de l'Environnement

La destruction des forêts en vue de l'exploitation doit être interdite sans délai. Les forêts ne sont pas faites pour constituer un avantage pour quelques-uns au détriment du reste du monde. De plus, de nombreuses espèces habitent déjà ces forêts. Certes, les animaux ne payent ni loyers ni eau ni impôts, donc ils ne sont pas à considérer (ironie bien-sûr).

Suivons l'exemple de la Norvège : la déforestation n'est plus autorisée : 



Action transversale avec le Ministère du Travail : limiter les déplacements pour votre travail

Favoriser l'économie des déplacements véhiculés en recrutant prioritairement les demandeurs d'emploi qui vivent au plus près, c'est-à-dire dans la commune. A défaut, dans le canton. 
Il est en effet absurde d'encourager le travail à une heure de chez soi, surtout quand on est au courant des émissions de CO2 que le monde s'obstine à engendrer par tant de trajets lointains.

En vue de la réduction des déplacements, le nombre d’heures pourraient être concentré sur 4 jours au lieu de 5.


Poubelles et cendriers dans les villes

Les services municipaux peuvent mettre en place des poubelles de ville avec compartiments pour le tri, et des cendriers.
Les mégots sont ensuite récupérés pour fabriquer des objets tels que présentés dans ce site : 




Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales 


Action Logement

Interdire aux propriétaires de louer des appartements insalubres et étroits. 20 mètres carré doit être la surface minimale pour le bien-être de la personne. Le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en matière de logement, doit veiller à ce que les propriétaires ne sectionnent pas de manière abusive leurs bâtiments pour en faire un maximum de petites cages en vue de percevoir un maximum de loyers.
Rendre obligatoire les normes récentes d'isolation des logements, doubles vitrages inclus. Une perte considérable d'énergie est largement observée dans les logements où les normes d'isolation ne sont pas respectées par les propriétaires. Les factures d'électricité sont donc anormalement élevées, cela rendant le chauffage du logement impossible pour les familles pauvres. Dans le cas des fenêtres à simple vitrage, des travaux doivent être effectués par le propriétaire. Le locataire est en droit de le demander. 


Maisons secondaires, tertiaires, etc

Alors que la démographie française aussi bien que mondiale augmente, les terrains viabilisés et habitables viendront à manquer, vu que de plus en plus de familles préfèrent les maisons en dehors des centre-ville. Les jardins sont souhaités mais ce seront bientôt les plus aisés qui pourront s'offrir des villas avec terrain. Le problème est facile à résoudre: interdisons la possession sur le sol français de plus de 2 maisons par foyer. Une maison secondaire est généralement judicieusement bien choisie pour le lieu idéal des vacances. Il n'y a pas de raison à prendre toutes les maisons les mieux placées, par exemple sur les côtes maritimes, juste pour les habiter quelques semaines par an, alors que les locaux originaires des territoires en question peinent à trouver un logement, du fait de l'explosion des prix, à cause des vacanciers plus fortunés. Les mairies devraient veiller à ne pas dépasser un seuil de 15 % en maisons secondaires sur les habitations de leurs communes respectives. Trop de communes remarquent que plus de la moitié des volets de leurs villes ou villages sont fermés durant l'année, hormis dans les saisons estivales. Et les habitants qui sont là depuis des générations ne peuvent pas rêver de vivre dans leur territoire dès lors qu'ils fondent eux-mêmes un foyer. Un exemple concret: Quiberon dans le Morbihan. Les locaux qui partent de chez leurs parents pour fonder leur propre foyer sont obligés d'aller vivre ailleurs.




Ministère de l’Économie et des Finances 


Gestion de la crise financière actuelle globale

Un remboursement de la dette va être inévitablement décidé après la sortie du confinement. Tous nouveaux impôts liés à cette dette (un nouveau dispositif de CRDS) doivent être soumis uniquement aux personnes qui perçoivent des salaires de 3000 euros nets minimum par mois. Conditions à étudier au niveau des dépenses du foyer : nombre d'enfants à charge. Pour une personne qui n’a pas de famille à assumer, le salaire à considérer peut même être de 2500 euros nets.


Le problème de la délocalisation des entreprises

Beaucoup de grandes entreprises profitent des bas salaires pratiqués dans d’autres pays et importent ensuite leurs produits vers leur pays d’origine, en l’occurrence la France. Cette pratique doit être simplement l’objet de mesures qui mettent ces patrons à leur désavantage: en payant assez d’impôts d’importation pour ne plus trouver de bénéfices à délocaliser leurs firmes à l’étranger. Il convient alors de donner plus d'avantages fiscaux à ceux qui créent  des emplois sur leur propre territoire, notamment les petites et moyennes entreprises. 



Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion

Mieux répartir les emplois, baisser considérablement le chômage. 
=> Faire entrer le mi-temps dans les mœurs. 

Faire travailler un jour par semaine les personnes qui perçoivent des allocations:
- les personnes qui sont au RSA
- les personnes qui sont en situation de handicap et qui ont envie de participer à la vie de la commune.
Chargée de cette mission : la commune, sinon le canton.




Ministère de l'Éducation nationale


Éducation + instruction

Le programme d'éducation doit inclure le bien-être des enfants.
Ce n'est pas seulement de l'instruction qu'il faut pour que les personnes apprennent à se servir de leur intelligence et qu'elles accèdent à une autonomie de pensée.
La morale et la courtoisie doivent également faire l'objet de réflexions et de discussions dès le plus jeune âge, comme ce fut dans les années 50, mais d’une façon heuristique et maïeutique. Les valeurs d’antan qu’étaient la sincérité, l'honneur, les principes de sagesse et de bon voisinage n’étaient pas mauvaises.
Quant au bien-être, l'école et le collège doivent fournir une chance de mieux-être aux enfants qui ne reçoivent pas d'éducation à la maison et qui vivent des drames familiaux les empêchant non seulement de se concentrer sur leurs études, mais aussi de se sentir bien dans leur peau et d'avoir confiance en eux.


Déroulement des cours académiques

Un espace coopératif
Proposition d'étude de la leçon par groupuscules d'élèves.
En premier lieu, il s'agirait de donner aux élèves les pages du livre qui concernent le sujet du jour. Il serait bon que les élèves soient organisés en petits groupes. Ainsi ils liraient la leçon sur le livre et discuteraient ensemble de ce qu'ils ont compris. Au bout d'un temps donné, admettons 15 minutes, la classe discute du sujet avec l'enseignant. Ainsi, nous pratiquons une instruction active et non pas passive. 

Nous devons terminer l'ère de la passivité: ces longs moments où les élèves, à peu près attentifs, notent plus ou moins ce que le prof dit, sans même avoir réfléchi à l'information donnée. Nombreux sont ceux et celles qui ne comprennent pas vraiment les leçons et les liens entre éléments, et ne font que les réciter par cœur lors de l'examen. L'apprentissage est passif et non actif. Faisons de sorte que les élèves prennent part au cours et s'entraident. Pensons aussi à ce grand avantage: des parties de la leçon expliquées par un camarade avec son langage simple et spontané sont parfois mieux comprises qu'une leçon dite à toute vitesse par l'enseignant, lequel se trouve face à un programme qu'il a peur de n'avoir pas terminé avant la fin de l'année. Les avantages des échanges de compétences entre élèves, c'est un fait avéré dans l'expérience de l'enseignement. Ainsi le travail en groupuscules permet une meilleure compréhension accessible pour tous, avec des intelligences différentes et complémentaires. De plus, cette ambiance donne le sens de la convivialité et rend service aux élèves qui se trouvent parfois à l'écart du groupe. 


La recherche d'un équilibre entre les apprentissages académiques et les savoir-faire pratiques et créatifs

Il semble judicieux, pour le développement de l'esprit des élèves, de prendre les cours académiques essentiellement le matin et de s'exercer à des activités créatrices les après-midi. 
Arts, musique, théâtre, écologie, sciences, création de projets reliant les matières de manière transversale / transdisciplinaire où des travaux peuvent être effectués pour développer le sens de la recherche et du discernement personnel par le fait même de faire quelque chose qui intéresse vraiment. 

Exemple: trois camarades aiment l'astronomie. Ils ont envie de monter un projet d'animations sur un sujet (planète, système solaire, univers, trous noirs, etc.) dans le but de le présenter devant la classe et, pourquoi pas, à un public plus élargi. Ils organisent alors leurs recherches respectives et dynamisent leur imagination ainsi que leurs savoir-faire respectif, mêlant écriture, arts, données scientifiques, pour assembler les éléments de leur exposé. 

Autre exemple: des camarades aimeraient créer une dynamique intergénérationnelle de quartier de manière à animer le lien social. Ils pensent alors à un projet qui puisse intéresser des personnes âgées et des personnes en situation d'isolement, lesquelles sont alors valorisées, pouvant apporter leurs savoirs. 

Encore un exemple: un élève aime écrire des histoires. C'est là l'occasion d'y consacrer du temps. 



Des citoyens plus responsables et éveillés

Ce dont le peuple a besoin, c'est de l'opportunité de libérer leur énergie mentale. Ainsi avec cette énergie disponible, il serait plus aisé pour l'individu de répondre plus amplement à ses curiosités et recherches dans les questions qui se posent dans la vie. 
Par extension, les citoyens seront plus satisfaits de leurs choix politiques et de leurs votes dans les urnes, parce qu'ils auront le goût des recherches et lectures concernant le programme d'actions proposé par les élus du pays. Les citoyens ne seraient plus impressionnés par la performance impressionnante des personnalités à la télévision qui manœuvrent un jeu d'émotions. Les citoyens voteraient de manière plus pesée, avec plus de conscience, de rationalité et de pragmatisme. 

A l'école, inviter les enfants et adolescents à explorer leurs questionnements, c'est déjà les accompagner dans leur qualité de chercheurs. C'est cette qualité qui rend possible l'autonomie et la responsabilité active du citoyen. 
Si l'école se limite à la mémorisation de savoirs livresques, elle ne donne pas alors l'opportunité de réfléchir sérieusement. Il serait bon de libérer du temps pour cela au sein même du cadre scolaire. 
L'assistanat des consciences, lequel est un phénomène reconnu, aboutit à une certaine paresse de l'esprit, voire à une sorte d'infantilisation. Cette tendance peut être avantageuse pour faire marcher la machine économique au nom de la rentabilité, mais avouons que "mémoriser et appliquer" est un système un peu pauvre... Imaginons alors le résultat quand le type d'esprits qui en découle se met aux commandes de la vie citoyenne... 


Autres avantages de taille  

Une meilleure santé pour chaque citoyen, alors respecté et estimé. En capacité de penser de manière autonome et individuelle, il apprécie de participer à la vie sociale et politique. 
Il existerait donc moins de risques de développement de maladies psychosomatiques. Nous pouvons ainsi entrevoir un monde plus pacifique et équilibré. 
Par ce gain de santé, nous pouvons aussi envisager une baisse des besoins de soins pris en charge par la sécurité sociale, d'où des économies non négligeables. 




Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation


Consommation de produits locaux

Privilégier les circuits courts. Cela fait longtemps que tout le monde prône telle pratique et pourtant…


Protection des droits des animaux

Si l’adoption d’enfants est contrôlée et longue à mettre en place à cause de paramètres exigeants, l’adoption des animaux de compagnie doit, de même, faire l’objet d’un contrôle. Nous devons vérifier que les personnes souhaitant adopter en aient les moyens et qu’ils soient psychologiquement en mesure de leur apporter du bien-être et de la bienveillance. De nos jours, il est largement considéré que les animaux ont des sentiments et qu’ils peuvent être assujettis à des souffrances immondes. Ce ne sont ni des êtres indifférents ni des machines dépourvues de sensibilité.




Ministère des Solidarités et de la Santé


- Prélever une participation de 2 euros par consultation chez un médecin, à moins que le patient vive dans des conditions extrêmes de pauvreté. 

- Faire entrer les séances d'ostéopathie dans la liste des soins remboursés. Les troubles osseux et articulaires sont réels et non intentionnels de la part des patients. Comment donc les abandonner à leurs maux? Quand une personne est bloquée et handicapée par des blocages et douleurs, seul un bon ostéopathe possède la formation et la compétence adéquates pour remédier au problème. A défaut de remboursement total, au moins 50 % de la charge est à considérer.
Il est temps que le gouvernement se penche sur cette question et que tout le monde comprenne ce qu'est l'ostéopathie, une science efficace. Aucune autre ne peut traiter ce genre de problème. Exemple: une colonne vertébrale qui perd sa droiture, une vertèbre décalée, tous problèmes liés à l'arthrose, à la lombalgie, à la dégénérescence des disques intervertébraux, etc. 

- Oublier la 5-G, système à ondes millimétriques. Nous n’en avons pas besoin. Internet marche déjà très bien. À quoi bon coincer les Français dans des confinements à répétition au nom de la santé si c’est pour leur coller la 5-G dans le dos ?





Ministère de la Justice


Système carcéral

Prise en charge des prisonniers en détention :
l'obligation pour chacun de suivre une psychanalyse de manière qu'ils aient une chance de sortir de prison plus équilibrés mentalement qu'ils l'étaient en y entrant.



Ministère des Affaires Étrangères

Ne pas signer de marchés avec les pays qui ne respectent ni la dignité des hommes, des femmes et des enfants, ni la santé de la Nature. Conclure des marchés avec tels pays serait indigne, mafieux et irrespectueux des valeurs idéales de la France et de l'ONU.



Ministère de l’Action et des Comptes publics


Parcimonie dans les frais de déplacements des élus politiques

Éviter l’utilisation de jets privés. Privilégier les compagnies de vol tout public.


Annuler les privilèges qui datent d'anciens régimes

- Supprimer les compensations versées aux élus politiques ou tous acteurs institutionnels après la fin de leur mandat. Ils sont citoyens et en tant que tels, ils doivent, comme leurs concitoyens, soit trouver un autre travail, soit recevoir des indemnités de chômage ne dépassant pas 2800 euros nets mensuels durant le temps prévu par Pôle Emploi. 

- Baisser considérablement les salaires, lesquels sont honteusement élevés, comparés aux personnes qui perçoivent le SMIC et doivent assurer toutes leurs charges. A titre indicatif, le salaire net de 3000 euros encaissé par un individu est nettement suffisant pour s'offrir une vie confortable. 

- Loger nos amis les élus en mission à Paris dans des appartements prêtés. Les instances publiques possèdent assez de bâtiment, et ils peuvent y aménager des appartements. Les locations généreuses coûtent trop cher et sont inutiles.

Quatre avantages considérables de ces économies :
- les compétences des élus sont clairement au service du peuple, au plus proche du peuple
- le privilège et la fierté de ne pas vivre aux crochets des contribuables
- une baisse non négligeable des dépenses publiques
- des millions d’euros pouvant être investis dans d'autres domaines comme l'Education. 


Rémunération et indemnités pratiquées actuellement :



Bien-sûr, il existe des nuances à considérer entre les fonctions de nos amis les élus, l’amplitude de leurs missions et leur utilité respective, plus ou moins évidente. Par exemple, à quel point les sénateurs sont-ils proches du peuple ? C’est chose à éclaircir. 




VIVE LA FRANCE, VIVE LA RÉPUBLIQUE !



==================

keywords:
#aprèscovid
#conventioncitoyenne
#programmepolitique
#France
#politique
#république