Monday, 11 June 2018

Garder la foi même dans le chaos

On voit la vie telle qu'on est, le monde tel qu'on l'expérimente. Il n'y a pas un sens de la vie établi mais la signification qu'on peut lui donner avec ce qu'on est, avec ses faiblesses et ses forces du moment. Tout ce dont on est sûr, c'est du mouvement permanent : tout se transforme jour après jour, en nous et autour de nous. Rien n'est figé. Et les épreuves sont des opportunités de transformation. Là où le chaos est de passage, un équilibre se prépare, dans un état de présence attentive. 

Il importe donc de savoir s'écouter. C'est cela qui fait grandir, notamment en compréhension. C'est ainsi que l'esprit devient plus ouvert et lucide, la conscience plus sensible à ce qui est vrai : l'invitation à découvrir toujours plus clairement son instinct et son intuition. 

Il suffirait que nous réalisions ces principes pour apprendre à relativiser, sur soi, les autres et les situations, et que nous gagnions en humilité (ou que nous nous laissions gagner par elle). Car il n'y a aucune croyance ou opinion figée qui puisse justifier quoi que ce soit qui aboutisse à des conflits, à de la violence ou à de l'exclusion. 

Nous aimerions un monde plus juste, pacifique et fraternel, mais tel idéal dépend de chaque individu, de sa manière de se traiter à lui-même et aux autres, sans oublier la planète Terre qui nous accueille. 

No comments:

Post a comment