Friday, 27 July 2018

Extraordinaires synchronicités

- Petit témoignage du jour -


C'est un peu personnel mais j'ai envie de l'écrire.
Quand on se rend compte qu'on peut faire confiance en la Vie, c'est énorme. La confiance, se savoir aimé, c'est changer complètement de regard sur le monde, sur la vie tout entière. C'est un présent intense où le regret d'hier et le souci de demain n'ont plus de place. On est alors prêt à voir les cadeaux de la vie, parfois d'extraordinaires et improbables coïncidences.

Hier était une journée spéciale. Que de choses inattendues, qui seraient longues à raconter, mais j'ai enfin accepté ce qui vient de la généreuse Providence et je remets ma vie entre ses mains car son souffle dirige la voile de mon navire.

J'ai réalisé que je traînais certaines choses depuis mes premières années de vie, l'enfant brisée. Mais la parole d'une personnalité inspiratrice a fait ses effets. Rencontre improbable dans un lieu où je ne devais pas aller, sauf à cause d'un soudain coup de tête instinctif. Une église, un prêtre venant de Paris. Puis une dame qui m'a parlé de ce qu'elle vit avec sa famille. 
Juste ce dont j'avais besoin sans le savoir. De toute façon, les surprises ne sont jamais comme on les attend. 

Tout cela malgré mon désaccord avec certains points du dogme institué par la puissance romaine d'antan. Mais au-delà du dogme, le prêtre, qui est en principe à Paris, rarement de retour dans son village d'origine dans le Morbihan, était là et a parlé au public avec le cœur, inspiré. 


Plage Kerhilio, Erdeven, dans la même soirée

Après cela, j'ai alors vu les arbres, les animaux, la mer et la lune sous un angle différent, "magique" si l'on peut dire, particulièrement vivant. J'ai vu la perfection. 
Je trouve la Présence en toute chose tout à fait "souriante". Tout est communiquant. Je le savais mais j'avais perdu le lien et la joie.

Cela me confirme ce que je pensais. Un éminent soufi (mystique de l'islam) disait que Dieu ne se répète pas. Si l'on suit tel raisonnement, l'appel n'est fait qu'une fois. Mais juste avant d'entendre le discours du prêtre à Erdeven, je me suis dit que rien n'est impossible à Dieu et qu'il fait ce qu'il veut. Et sans que je m'y attende, la vie m'a donc donné cette deuxième chance pour avoir confiance à nouveau et voir l'Eden qui était déjà là, ici-bas. 

En effet, la première fois où j'ai connu la Présence vivante, c'était en 2007. Après quelques mois de béatitude et, une fois revenue à une vie basique, normale, je suis tombée dans la dépression. Le passé psychologique a alors pris toute sa place. Quand on reste dans les lieux du passé et qu'en plus de cela, on revient au soucis matériel de la vie future, la paix céleste nous quitte. C'est ainsi. Tous ceux qui ont expérimenté cela disent la même chose. Calculer, c'est vivre dans le mental : on ne vit pas dans la confiance, on ne vit pas dans le présent. 

Alors l'épreuve a été longue. Mais il semble que ça ne pouvait être autrement, il fallait expérimenter la vie avec les moyens dont je disposais, en apprendre quelque chose, avant de me mettre en route, le cœur plus léger. Il fallait me libérer de quelques poids, comprendre les souffrances infligées par les aléas de l'existence. Nous avons tous notre lot à porter ; très peu de gens - me semble-t-il - ont un parcours parfait. S'il en existe qui ont un parcours parfait et heureux, je suis très contente pour eux.


Quoi qu'il en soit, les sages disent que les dures expériences ne sont pas mauvaises: elles servent de "fumier" qui alimentera de belles plantes ou de beaux arbres. 



Donc oui, Dieu peut "se répéter". Ou la Providence si vous préférez. 

Mais attention, quand j'utilise le mot "Dieu", c'est un raccourci et pour moi ce terme ne représente pas une personne qu'on idolâtre avec un ensemble d'idéologies mentales ou intellectuelles ou bien avec des superstitions. Il n'y a pas non plus de grand Juge ou un Supérieur qui manipule nos destins. 

Je dirais que cette compassion infinie attribuée à ce que les gens appellent Dieu, c'est chose véritable dès lors qu'elle s'expérimente. Mon esprit rationaliste a dû se rendre à l'évidence. 
Se fier à l'expérience est un réel apprentissage. Ne pas croire. Goûter... 


Cette ouverture, c'est l'acceptation de l'énergie d'amour qui nous inspire à bien prendre soin de nous-mêmes avant de servir les autres ou de prétendre sauver le monde. Je voulais donner, mais avec beaucoup d'incertitudes, parce que je n'avais pas d'abord pris le temps de recevoir. Chaque chose en son temps ! 

Tout compte fait, mes méditations quotidiennes ont porté leur fruit au moment même où je perdais confiance et où je me disais que je priais tous les jours pour rien. Ma persistance et mon endurance, inspirée par l'exemple de mes grands-parents, ont finalement reçu une réponse très inattendue. 

Merci. 


PS: je sais bien que tout cela paraît dingo pour certaines personnes mais au lieu de me croire, elles n'ont qu'à se renseigner sur internet. Des pointures intellectuelles ou des personnes comme vous et moi vous diront des choses similaires. Vous pouvez également demandez à l'Esprit de lumière de se révéler. 


Enfin, les personnes au cœur de pierre n'ont pas la preuve que ce ne sont pas elles les dingos. 







Photos prises durant ma balade magique à Erdeven, Morbihan



















Les Carnets de Lynn ©2020 Droits d'auteur réservés 

No comments:

Post a comment